Institut pour la recherche appliquée et l'expérimentation en génie civil
contact@irex.asso.fr / Tel : 01 44 13 32 79

CLOUTERRE (1986 – 1990)

Projet National CLOUTERRE

Renforcement des sols par clouage

 

Partenaires

CLOUTERRE I : Bachy – Ballot – Bouygues – CEBTP – CERMES ENPC – Cofiroute et Socaso – DDE de la Moselle et de Savoie – DDST de la Martinique – EMCC – FNTP – Fougerolle – GIE Semed Dumez – IMG – Intrafor – La Forézienne – LCPC – Laboratoires Régionaux de l’Est Parisien, de Lorraine et du Rhône – Ministère des Transports du Québec – Sade – Scétauroute – Sefi – SEMALY – SETRA – société du Métro de Marseille – Solétanche – Spie Batignolles – Terrasol

CLOUTERRE II : Bouygues – CEBTP – CERMES ENPC – CETU – Cofiroute – DDST de la Martinique – Dumez – FHWA (Etats-Unis) – Forézienne d’Entreprises – Fougerolles Ballot – LCPC – Sade – Scétauroute – SEFI – SETRA – SOLEN/GEODE – Solétanche Bachy – Spie Batignolles – Terrasol

Objectifs

Le clouage, technique de renforcement des sols en place par barres passives, a commencé en France au début des années 1970, à la suite de l’invention de la Terre Armée par Henri VIDAL en 1965 qui a marqué le début des techniques de renforcement des sols.

L’expérience française dans le clouage n’a cessé depuis de s’enrichir du fait de la compétitivité fiancière de cette technique, de son adaptation à de nombreux ouvrages (murs de soutènement, stabilisation de pentes et de talus, tunnels) et de sa flexibilité d’emploi et de mise en oeuvre, notamment en site difficile (en montage et en front de taille de tunnels).

Un premier Projet National CLOUTERRE I a été créé en 1985 à l’initiative de la DAEI (Directino des Affaires Economiques et Internationales du Ministère de l’Equipement) et de la FNTP, avec le CEBTP comme gestionnaire.

L’objectif était de promouvoir le clouage des sols, aussi bien pour des ouvrages provisoires que pour des structures permanentes, grâce à une connaissance approfondie du procédé, à la mise au point de méthodes de dimensionnement et à la rédaction de recommandations.

En effet, après un démarrage rapide de la technique pour des ouvrages provisoires, des incidents survenus sur quelques ouvrages, dont un mur de soutènement permanent, ont montré la nécessité de procéder à des recherches expérimentales sur le procédé.

Quelques années après la publication des Recommandations CLOUTERRE 1991, il s’est avéré nécessaire, compte-tenu du fort développement de la technique du clouage en France et à l’étranger, de compléter le Projet National CLOUTERRE I en effectuant un certain nombre de recherches sur les murs et autres ouvrages en sol cloué. Un des domaines manquants était en particulier le développement d’une méthode de dimensionnement aux états de service à partir de calculs en déformation aux éléments finis, ce qui s’avérait alors possible compte-tenu du très fort développement qu’avait connu l’informatique.

C’est ainsi qu’a été proposée puis acceptée la réalisation d’un nouveau Projet National sur le clouage, CLOUTERRE II, dont les recherches ont été effectuées de 1995 à 1999.

Programme réalisé

CLOUTERRE I : Le programme de recherches, en grande partie expérimentales, a été d’améliorer les connaissances sur le comportement des ouvrages ainsi que les méthodes de dimensionnement.

Quatre axes avaient été définis et ont été étudiés :

1. Le comportement des murs en sol cloués aux états de service et à la rupture.

2. La détermination des limites d’utilisation du procédé vis-à-vis des sols rencontrés.

3. La mise au point de méthodes de dimensionnement fiables.

4. L’utilisation et la promotion du clouage pour des ouvrages permanents.

CLOUTERRE II : Les recherches effectuées dans le cadre de CLOUTERRE II ont marqué une étape supplémentaire dans la connaissance et le dimensionnement des ouvrages en sol cloué, l’accent ayant été mis sur les méthodes générales en déplacements, l’exécution, des sollicitations particulières (murs soumis au gel ,aux séismes) et des ouvrages autres que les murs (front de taille des tunnels).

Elles ont porté sur les principaux thèmes suivants :

1. Exécution des murs en sol cloué.

2. Dimensionnement aux états limites de service sous charges statiques.

3. Comportement et dimensionnement du parement d’un mur en sol cloué.

4. Etude du gel-dégel.

5. Dimensionnement des ouvrages en zones sismiques.

6. Clouage (boulonnage) de fronts de taille des tunnels.

 

Publications

CLOUTERRE I : La publication la plus importante est constituée par les « Recommandations CLOUTERRE 1991 pour la conception, le calcul, l’exécution et le contrôle des soutènements réalisés par clouage des sols »

En juillet 1993, ce livre, après avoir été traduit en anglais, a été édité à 10 000 exemplaires par la FHWA (Federal Highway Administration) aux Etats-Unis et publié en commun par la FHWA et les Presses des Ponts et Chaussées dans le monde entier.

CLOUTERRE II : Un « Additif 2002 aux recommandations CLOUTERRE 1991 » a été édité par les Presses de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées.

publication irex - clouterre 1991

IREX_fichePN_CLOUTERRE

CLOUTERRE I

Budget global

3 150 000 € HT

Président

R. SOULAS

Directeur scientifique

François SCHLOSSER

CLOUTERRE II

Budget global

1 579 190 € HT

Président

François SCHLOSSER

Directeur scientifique et technique

Roger FRANK

Dernières actualités

Prochains événements

Aucun événement

Connexion

Abonnez-vous à notre Lettre d’info :