Institut pour la recherche appliquée et l'expérimentation en génie civil
contact@irex.asso.fr / Tel : 01 44 13 32 79

Projet national ASIRI+ : inscrivez-vous à l’assemblée constitutive du 1er avril 2019

L’assemblée constitutive du Projet National ASIRI+ (Amélioration et renforcement des Sols par Inclusions Rigides) se tiendra le 1er avril 2019 à la FNTP (3 rue de Berri 75008 Paris).

Cette manifestation ouverte à tous marquera le lancement officiel du Projet et sera l’occasion de présenter son organisation.

 

 

ASIRI+ est un projet de recherche collaborative, labellisé « projet national » par le comité d’orientation du réseau RAGC (Recherche appliquée en génie civil), se déroulant sur quatre années à partir de 2019. Il rassemble des organismes publics et privés concernés par la conception et la construction d’ouvrages géotechniques (maîtres d’ouvrages publics et privés, ingénieries, entreprises de travaux, organismes de recherche, industriels du secteur).

Le Projet National ASIRI+ se positionne dans la continuité du Projet National ASIRI (Amélioration des Sols par Inclusions Rigides – www.asiri.irex.asso.fr) qui a mobilisé 39 partenaires (praticiens et académiques) de 2005 à 2011. ASIRI s’est attaché à définir, conduire et interpréter les expérimentations et modélisations nécessaires à la compréhension des mécanismes grâce auxquels ce système de fondation composite innovant fonctionne. Au terme de ce projet la version française des recommandations ASIRI a été publiée en 2012 et la version anglaise en 2013. Les ouvrages ciblés par le PN ASIRI étaient principalement des remblais, des dallages et des semelles soumis à des sollicitations verticales statiques et le plus souvent uniformes.

Le bon comportement des ouvrages courants sur inclusions rigides a conduit à ce que cette technique soit proposée pour d’autres ouvrages, en dehors du champ d’application des recommandations ASIRI ou soumis à des sollicitations plus complexes :

  • les remblais de faible épaisseur pour lesquels il est impératif de maîtriser les tassements différentiels,
  • les ouvrages qui transmettent des sollicitations cycliques entretenues au massif de sol renforcé (éoliennes par exemple), avec une composante horizontale significative
  • les fondations d’ouvrages qui ont à reprendre des efforts dynamiques et non verticaux en situations sismiques,
  • les semelles directement posées sur inclusions rigides, sans matelas de répartition.

Le programme de recherche ASIRI+ est disponible auprès de l’IREX.

 

 

Dernières actualités

Prochains événements

Aucun événement

Connexion

Abonnez-vous à notre Lettre d’info :