Institut pour la recherche appliquée et l'expérimentation en génie civil
contact@irex.asso.fr / Tel : 01 44 13 32 79

Etude de faisabilité du projet « barrages et séismes »

L’étude de faisabilité du projet « Barrages et séismes » a été finalisée en juillet 2015. Ce projet vise a être labellisé « Projet National » en 2016.

irex_barrages-seismesL’étude de faisabilité comporte une revue de l’état de l’art de la problématique qui couvre cinq thèmes : l’aléa sismique, les méthodes expérimentales de caractérisation des propriétés dynamiques des sols, les méthodes numériques de modélisation, la qualification des méthodes d’analyse et la tenue sismique des équipements tels que les vannes. Pour chacun des thèmes, les verrous et les lacunes scientifiques et techniques sont présentés. Les axes de recherche sont les efforts les plus urgents pour combler les lacunes identifiées et faire céder les verrous de la connaissance ou de la technologie qui limitent la profession dans l’évaluation de la tenue aux séismes des barrages. Ces axes sont regroupés en quatre domaines : le premier relatif à l’aléa sismique et les suivants distinguant respectivement : barrages en remblai, barrages béton et équipements hydromécaniques. Une proposition d’organisation et de budget nécessaire pour couvrir ces axes de recherche finalise cette étude de faisabilité.

Cette initiative s’inscrit dans la perspective de soutenir les entreprises françaises, bureaux d’études et entreprise de construction, dans un domaine d’excellence, celui des barrages et de l’hydro-électricité, afin qu’elles y restent les leaders mondiaux.

Suite au grand séisme du Tohoku du 11 mars 2011, de magnitude 9, dont l’impact a été non seulement l’endommagement de la centrale nucléaire de Fukushima, mais aussi la perte de vies humaines pour la première fois par la rupture d’un grand barrage à Fujinuma au Japon, la profession des barrages s’est mobilisée pour ensemble faire un saut technologique dans le domaine de l’évaluation de la sécurité des barrages. Cette initiative fait écho aux recommandations du rapport de l’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques, qui concluait dès 2007 : « La recherche doit se poursuivre dans le domaine de la résistance sismique des ouvrages hydroélectriques et, plus largement, pour l’ensemble du parc de barrages français. On ne peut pas se satisfaire de l’affirmation selon laquelle un barrage résiste mieux au séisme que toute autre structure bâtie » (Rapport Kert du 9 juillet 2008). Elle s’inscrit aussi dans la perspective de la réévaluation de la sécurité des barrages soumis à un aléa sismique plus fort et justifié par les décrets n°2010-1254 du 22 octobre 2010 relatif à la prévention du risque sismique et n°2010-1255 du 22 octobre 2010 portant sur la délimitation des zones de sismicité du territoire français ainsi qu’au rapport définitif du MEDDTL- DGPR en matière de risque sismique et de sécurité des ouvrages hydrauliques de novembre 2014, qui demandait d’analyser les marges de conservatisme cachées dans les méthodes actuelles.

Dernières actualités

Prochains événements

Aucun événement

Connexion

Abonnez-vous à notre Lettre d’info :